Allergies aux plantes d’intérieur de maison

Le printemps donne envie de verdure :

 

plante1

 

 

 

 

 

En appartement, ou en cas de mauvais temps empêchant de profiter du jardin, ou en cas d’une allergie trop symptomatique, il est toujours possible de s’occuper des plantes d’intérieur.

Il est important de savoir que les plantes domestiques et les plantes de décoration, les bouquets à fleurs, comme les plantes d’intérieur ou d’extérieur, peuvent provoquer des réactions allergiques.

Les branchages, les fleurs, les bulbes relâchent des allergènes qui se comportent comme les pollens transportés pas le vent dehors.

En gardant des plantes à l’intérieur, le contact se fait avec les allergènes qui évoluent facilement dans l’air ambiant. Ceux ci peuvent s’accrocher à d’autres particules de la maison, formant une poussière riche en allergènes, qui peut déclencher des réactions allergiques ; Beaucoup de plantes d’intérieur produisent aussi de l’humidité, facilitant l’apparition de moisissures qui peuvent aggraver les symptômes d’allergie.

 

 

Certaines plantes d’intérieur sont reconnues comme allergisantes :

La plus connue est le ficus dont les allergènes sont détectables jusque un diamètre de 3m autour de la plante et persistent dans la pièce jusque 6 mois après son retrait.

plante2

 

 

 

 

 

Les plantes « dépolluantes » comme le lierre ou  les chrysanthèmes sont aussi souvent les plus allergisantes et il faut les éviter complètement

 plante-3

 

 

 

En pratique :

  • éviter un bon nombre de plantes
  • ne pas conserver de fleurs séchées
  • limiter le nombre de plantes dans une maison
  • changer la terre des plantes et limiter les arrosages pour éviter les moisissures
  • ne pas oublier de dépoussiérer les plantes
  • exclure les plantes de l’espace domestique en cas de doute « allergique »

 

Plantes à éviter :

planteb


–  moracées : Ficus

  • agavacées : Yucca
  • cypéracées : Papyrus
  • euphorbiacées : Poinsettia
  • renonculacées : Hellébores
  • cactées : Cactus de Noël (Schlumberaga)
  • aracées : Spatyphyllum, Anthurium, Arum
  • primulacées : Primevères, Cyclamen
  • pélargonium : Géranium
  • iridacées : Freesia, Fleur de safran
  • liliacées : Tulipes, Lys, Amaryllis
  • astéracées : Chrysanthèmes, Tournesol, Gerbera
  • arecacées : Kentia
  • araliacées : Lierre
  • fleurs coupées : gypsophile, mimosa, statices et Limonium

 

Plantes peu allergisantes :

– Pied d’éléphant ou beaucarnea recurvata

plante-9

 

 

 

 

 

– Cactées variées :   ce sont des plantes à risque faible

plantea

 

 

 

et il faut se méfier des publicités mensongères :

 plante-12

 

 

 

 

 

Ecrit par le Dr Françoise Leprince.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *