Compte rendu de la conférence Atmos’Fair – Mercredi 25 Septembre 2013

Compte rendu des principales interventions de la conférence Atmos’Fair qui s’est déroulée le mercredi 25/09/13 à Paris. Pour plus d’informations, consultez le programme.

R LAB Conseil a participé au colloque Atmos’Fair sur la qualité de l’air intérieur le mercredi 25 septembre 2013 dernier.

L’introduction de cette conférence a été d’autant plus marquante qu’elle a été réalisée par un Cardiologue, François Reeves, de l’Université de Montréal. Celui-ci nous a évoqué les problèmes cardiovasculaires liés aux nano-agresseurs alimentaires et aériens en forte augmentation depuis la Révolution Industrielle.

Dans un premier temps, des experts de justice ainsi que des avocats (Francis Gallion, Carine Le Roy-Gleizes et Laurence Lanoy) ont eu l’occasion de nous faire un retour sur leurs expertises et de détailler les réglementations et normalisations en rapport à la qualité d’air intérieur.

Dans une deuxième partie dédiée à la Recherche et au Développement, Marie Verriele de l’Ecole des Mines de Douai a traité de la faisabilité d’une mesure in-situ des paramètres de sorption des composés organiques volatils en air intérieur. Sylvie Traverse (Burgeap), de l’évaluation in situ des émissions de formaldéhyde et COV de mobilier à l’aide d’une chambre à flux dynamique. Frank Karg de HPC Envirotec a quant à lui abordé le thème des polluants émergents dans l’air intérieur.

Dans une troisième partie sur la mesure et gestion des risques, le thème de la moisissure a été présenté par Michel Thibaudon de la RNSA avec son sujet sur la détection des moisissures de l’air et par Sébastien Vacher de Conidia sur les Moisissures et la qualité de l’air intérieur. Deux intervenants ont quant à eux apporté leur expertise et leur retour d’expérience sur l’impact de la ventilation des espaces de bureaux sur la qualité de l’air intérieur : développement d’une cabine d’essais instrumentée (Laurence Robert, INRS) et sur le développement d’un capteur chimique pour la surveillance et la mesure de la qualité de l’air intérieur (Emmanuel Chevallier, Ethera)

Enfin, dans une dernière partie, les méthodes de traitements ont été abordées par Thomas Verdier doctorant à l’INSA sur la photocatalyse comme moyen de lutte contre la prolifération microbienne à l’intérieur des bâtiments et Thomas Kerting d’Air Sûr avec une intervention sur le bureau d’étude et d’intégration en solutions innovantes et technologiques d’épuration d’air : un nouveau métier de la qualité de l’air.

Fabien Squinazi, Médecin biologiste et Ancien directeur du Laboratoire d’hygiène de Paris a conclu cette journée par une synthèse rappelant les enjeux de la qualité de l’air intérieur.

Fanny Leclercq – Coordinatrice du collège d’experts SEIQA – Santé Environnement Intérieur et Qualité de l’Air

r lab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *