Le livre noir des allergies : Cyprès ( Extrait )

Le nombre d’allergies aux pollens de cyprès et de thuyas dans les régions du sud de la France a été multiplié par trois depuis dix à quinze ans. Ces arbres ont été plantés partout. Principales raisons : ils ne coûtent pas cher, poussent rapidement, s’entretiennent facilement, procurent un jardin très verdoyant ou permettent d’ériger une haie protégeant des autres habitations, des regards des voisins, du vent. Il existe cent quarante variétés de cyprès qui pollinisent des mois d’octobre à avril.

La modification du paysage a donc eu des conséquences sur la santé des allergiques.

En effet, la multiplication de résidences en lotissements a entraîné une augmentation des haies de clôtures constituées de cyprès de mêmes espèces ou de thuyas, à l’origine d’une augmentation de ces pollens, particulièrement agressifs et allergisants. Émis en général de janvier à mars dans le sud de la France, ils perturbent chaque année des millions d’allergiques à tel point que certains préfèrent déménager pendant quelques semaines pour ne pas être confrontés à ces pollens.

De la même manière, la plantation d’oliviers, très tendance, a considérablement augmenté la quantité de pollens de cet arbre et par conséquent le nombre d’allergiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *