Les Allergies par procuration

Les modalités fréquentes et sous estimées de réactions allergiques de diagnostic difficile, elles reposent sur un interrogatoire policier, parfois indiscret car touchant à la sexualité, les Beta lactamines, fruits secs …..de même selon les voies de contact, mais aussi Le Baiser de la mort « kiss of the death » : antibiotique transmis par la salive à l’autre ! Ou aliment courant mais allergisant chez l’autre !

Un autre exemple : un Œdème périnéal chez une cavalière : changement de la selle fait cesser les troubles, mais rechute après certains rapports sexuels car le partenaire avait bu du Coca Cola (qui était retrouvé responsable dans le produit d’entretien de la selle) !

Le baiser est capable de réduire les réponses cutanées chez l’allergique

↓ 28 à 34% de la « wheal response » des tests cutanés réalisés chez les patients allergiques aux acariens (Kimata Physiol Behaviour 2003)

Il existe une réduction concomitante des neuromédiateurs : Nerve growth factor et Brain-derived neurotrophic F.

Il n’y a pas de modification de la réaction cutanée à l’histamine.

Le baiser intervient plus souvent via les molécules présentes dans la salive ou la muqueuse buccale

  • aliments : pomme, kiwi, arachide, crevettes, poisson
  • médicaments : notamment β-lactamines (amoxicilline ++)

Lors des relations sexuelles, il y a :

ž Transmission de l’allergène par le liquide séminal : Homme → Femme

  • arachide +++
  • noix du brésil : SPT(+) Liquide séminal (recueilli après ingestion / 5 noix) ou à distance de la prise alimentaire
  • autres allergènes

ž Transmission femme → homme

  • réaction d’Hyper Sensibilité Retardée cutanée à l’azathioprine
  • épouse atteinte de M. de Crohn, traitée par Imurel et survenue chez le mari de lésions eczémateuses du pénis et du scrotum (N.E. J.M 2008; 359: 1524-26)
  • passage de médicaments dans le sperme : Vinblastine ( Hodgkin ), mais aussi aspirine : ♂ 48 ans avec asthme à l’aspirine : bronchospasme après rapport sexuel avec ♀ ayant pris de l’aspirine ! (P.Kuna Am J Resp Crit Care Med 2004; 170:344-5)

Dr Françoise LEPRINCE Allergologue exclusive – Membre du comité de rédaction de l’ARCAA – Association de Recherche Clinique en Allergologie et en Asthmologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *