Rentrée : Quels conseils donner à une nourrice qui va garder un enfant Allergique ?

Rentrée : Conseils des Parents aux « nounous »

Bébé a déjà quelques mois. Pas de place en crèche!! Congé de maternité terminé!!
La solution : La NOUNOU

La nounou (ou assistante maternelle agréée) qui au fil du temps va s’appeler « tata Claude ou tata Bubu », va garder notre petit trésor toute la journée. Bien sur l’assistante maternelle a reçu une formation, bien sur elle a souvent, elle-même, des enfants.

Mais quels conseils donner à une nourrice qui va garder un enfant Allergique ??

* Dès l’arrivée du matin * Selon l’âge de l’enfant, il sera souvent vite remis au lit (car parfois l’enfant est levé très tôt).
Idéalement, le bébé doit être mis simplement dans un « nid d’ange ou « turbulette ». Il faudra que la nourrice veille à ce que la chambre ne soit pas trop chauffée (ni trop peu!!).
Pour un enfant allergique, il est plus simple de confier le lavage des draps, pyjama et « turbulette » aux parents. L’enfant peut se sensibiliser à la lessive ou à l’assouplissant employés et à la campagne, le fil à linge est souvent fixé entre 2 arbres (le pollen se déposant sur le linge mouillé…..)

Un matelas avec une housse anti-acariens est souhaitable.

*Puis vient l’heure du repas.*
Si les parents apportent les aliments qui peuvent être consommés par l’enfant allergique, pas de problème. Par contre, un « équivalent » de PAI (Plan d’ Accueil Individualisé) doit être remis à la nourrice dans le cas contraire.

Quels aliments sont autorisés? Quels aliments strictement interdits?, et quelle doit être la conduite à tenir ?

Le biberon ( lait fourni par les parents) sera muni d’une tétine en silicone (et non en latex)
Attention aux aliments « récompenses » qui peuvent contenir des œufs, du lait, des fruits à coque… Pas de gâteaux s’ils ne sont pas fournis par les parents.
L’enfant (plus grand) peut également aider la nourrice dans la préparation des repas.
Attention à la manipulation de farine ou d’œufs qui peut être un facteur déclenchant une crise d’eczéma ou d’asthme.. Le petit bout de pomme épluché, peut vite se transformer en une crise allergique sévère.

*Le change et la toilette* de bébé font également partie du travail de la nounou..
Les produits utilisés sont identiques à ceux du domicile de l’enfant.
Pas de lingettes (si possible) car elles sont souvent peu adaptées à l’atopique.

* La promenade de l’après-midi.*
Là encore des règles de bon sens doivent prévaloir. Pas de landau laissé à l’ombre d’un arbre en fleurs ou en période de pollinisation. Outre le risque lié au pollen, les insectes peuvent venir piquer bébé.
Les gaz d’échappement des voitures, souvent à hauteur du nez de bébé, sont largement suffisants pour  » encrasser » les poumons du jeune enfant.
Pas la peine de fumer, en poussant le landau…..ou même de donner le gouter au parc avec la « cigarette au bec…. »
Le tabagisme passif peut faire des ravages chez le jeune enfant (parfois ce n’est pas nounou qui fume, mais le mari de nounou ou ses enfants…!)

* Allez, on rentre!!*Mais là, le chat a profité de l’absence de bébé pour se coucher sur le lit confortable de l’enfant ; le chien est sous la table de la cuisine par contre les cobayes (hamsters, lapin nain, écureuils de Corée,…) sont toujours dans leur cage mais en ayant répandu des copeaux (ou des déjections !) tout autour (y compris parfois sur la table qui sert de table à langer dans les cas extrêmes).
Bien sur, nounou a le droit de posséder des animaux, mais l’enfant peut être allergique (et oui, même à « Grosminet » ou à « Noisette »…)

* Çà y est , branle-bas de combat *: les « grands » rentrent de l’école.
Attention là encore par question de partager le gouter et surtout pas question d’appliquer sur bébé le tatouage conquis de haute lutte dans la cour de « récré »

Être nourrice est un métier à part entière, mais il faut absolument redoubler de vigilance pour l’accueil d’enfants allergiques, ou potentiellement allergiques (c’est à dire ayant des facteurs de risque familiaux d’allergie).
Quelques erreurs à ne pas commettre et les déchirements dus au changement de nourrice seront évités. »

Dr Michèle PIPART – Médecin Allergologue – Membre expert du comité de rédaction de l’ARCAA

2 réponses à Rentrée : Quels conseils donner à une nourrice qui va garder un enfant Allergique ?

  1. lecellier franck dit :

    bonjour

    que dois je faire avec une nounou qui fume de plus en plus meme en presence des enfants a l interieur….

    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *