Rhinite allergique et grossesse

C’est un problème fréquent (association Asthme /Rhinite) encore majoré par le fait que la grossesse retentit physiologiquement sur les Voies Respiratoires Supérieures

Il n’ y a aucun problème pour prescrire :

  1. les corticoïdes locaux ( CSI ou voie nasale: en privilégiant Beclomethasone et Budesonide )
  2. les Anti-H1 de 2ème génération

( rappel : la plupart des décong. oraux sont tératogènes, sauf la Pseudo éphédrine, en usage raisonnable)

 

 

En pratique, les recommandations suivantes méritent d’être rappelées

  1. Assurer un bon contrôle de l’asthme pendant toute la grossesse
  2. Traiter énergiquement toutes les exacerbations
  3. Traiter la rhinite, le RGO et les autres co-morbidités
  4. Imposer formellement l’arrêt du tabac
  5. Mise en place d’une surveillance régulière des E.F R ( tous les mois )
  6. Renforcer les mesures éducatives et le ‘’self management ‘’
  7. Garder en tête le risque de pré-éclampsie et de retard de croissance intra-utérine

 

 

Conclusion

La revue de ces complications, immunologiques ou intolérances simples, démontre le caractère varié, non exceptionnel et perturbateur de la vie sexuelle mais aussi de la vie…

Il faut donc être averti de ces problèmes et les aborder avec les patients pour en poser le diagnostic et apporter une solution

À retenir pour une bonne qualité de vie :

  • la prévention
  • le traitement
  • l’éducation

Dr Françoise LEPRINCE Allergologue exclusive – Membre du comité de rédaction de l’ARCAA – Association de Recherche Clinique en Allergologie et en Asthmologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *